production
go-explore
location de voiture
Slideshow

Croisière autour de Kota Tua- le vieux Batavia de la belle époque de la Dutch East India Company

Saviez-vous qu'au fil des siècles, la ville de Jakarta fut appelé par de nombreux noms différents? Chacun de ces noms fut donné par les autorités qui régissaient à une période donnée.

À partir du 13ème siècle, ce port commercial animé était connu sous le nom de Sunda Kelapa, le nom qui lui a été attribué par le Royaume de Sunda à Java Ouest. Le 11 juin 1527, le prince Fatahillah du Sultanat Banten voisin attaqua le port et rasa Sunda Kelapa, sur lequel il construisit un nouveau port, en le nommant Jayakarta, ou ville victorieuse. Cette date est aujourd'hui célébrée comme l'anniversaire des débuts de Jakarta, célébré chaque année avec de grandes festivités.


Vers la fin du 16ème siècle, les marchands de la Dutch East India Company ont navigué d'Europe jusqu’à ce port en quête d'épices lucratives. Jan Pieterszoon Coen a de nouveau attaqué la ville et l'a incendié en 1619. Lorsqu'il est devenu gouverneur, Coen a reconstruit la ville et en fit une ville typiquement néerlandaise avec un hôtel de ville, une place et des canaux. Il appela cette ville Batavia, en hommage à ses ancêtres hollandais les Batavieren. A cette époque, les habitants indigènes qui vivaient dans les environs, l’ethnie Betawi, qui étaient en fait une fusion de différents groupes ethniques indonésiens, étaient installés dans cette région depuis des générations.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les troupes japonaises ont envahi et occupé la ville en 1942, son nom fut changé en Djakarta. Lors de la Proclamation de l'Indépendance de la République d'Indonésie le 17 août 1945, Djakarta devint la capitale de la jeune République, mais avec le changement d'orthographe en langue indonésienne, on écrit aujourd'hui: Jakarta.

Le gouverneur Jan Pieterszoon Coen commença la construction de Batavia sur la côte nord de Java, ce qui en fait l'entrepôt le plus important de VOC, la Dutch East India Company en Extrême-Orient.

Aujourd'hui, cette ville originale a été rénovée, revitalisée et destinée à devenir un centre créatif et une ville patrimoniale couvrant un quartier historique aujourd'hui appelé Kota Tua ou Vieux Batavia. Cette zone comprend l'enclave administrative néerlandaise d'origine, maintenant appelée la place Fatahillah, le vieux port de Sunda Kelapa et le quartier voisin de Chinatown, maintenant appelé Petak Sembilan et Glodok, où des échanges animés continuent d'avoir lieu jusqu'à aujourd'hui.

A cette époque, en raison de ses marécages environnants malsains, le vieux Batavia fut abandonné par les Hollandais et une nouvelle ville fut construite plus au Sud, aujourd'hui appelée la région de Menteng au centre de Jakarta. Partant du palais du Gouverneur Général des Pays-Bas, désormais Palais Présidentiel et sa place principale en face, puis appelé Koningsplein ou la place du Roi, désormais appelée la place Merdeka. En 1961, la région spéciale de la capitale de Jakarta fut créée, à partir de laquelle la ville s'est étalée pour devenir tentaculaire, une mégalopole moderne, appelée Jakarta, la capitale de l’Indonésie.


Aujourd'hui, surtout les week-ends et les jours fériés, Kota Tua - ou le vieux Batavia - attire d’énormes foules, qui se promènent ou jouent sur la place, admirent les artefacts dans les nombreux musées que l’on peut trouver ici ou chevauchent des vélos avec enthousiasme pour faire le tour de cet immense zone historique.