Ile de Kakaban - nagez parmi des méduses sans dard


L’Indonésie est un pays fascinant dans tous les sens du terme. Riche de par sa culture, sa beauté naturelle et sa biodiversité. Maison de l'étrange, du fou et du merveilleux. Et juste quand on pensait avoir tout vu et tout fait, on se rend compte que ce n’est pas fini.

Pour une expérience exceptionnelle, pourquoi ne n’iriez-vous pas nager avec des méduses ? Oui, vous avez bien lu, des méduses, la créature marine la plus susceptible de vous piquer, vous donner des démangeaisons, et toutes sortes d’expériences déplaisantes en natation. Cependant, sur l’île de Kakaban à Kalimantan Est, on peut, non seulement nager en toute sécurité auprès de ces fascinantes créatures, mais on peut aussi les toucher. A vrai dire, l’île est l’un des deux seuls endroits où l’on trouve des méduses qui ne piquent pas.


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’île de Kakaban est un large atoll de l’Archipel de Derawan dans la régence de Berau, au large de la côte est de la province de Kalimantan Est, couvrant 774 hectares de terrain inhabité. Sa particularité est son immense lac enclavé, lequel fait environ les deux tiers de l’île. Ce lac saumâtre abrite plusieurs espèces de vies marines endémiques, comprenant des millions de méduses sans dard qui n’existent que dans un seul autre endroit de la planète; Palau en Micronésie. L'île est entourée d'un enchevêtrement de denses forêts de mangrove jusque-là où l’eau rencontre la terre. Il y a très peu de plages, la plus grande partie de la circonférence de Kakaban se terminant par un mur rocheux de falaises calcaires, certaines sections cèdent des centaines de mètres aux vagues agitées d’en dessous. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’île de Kakaban est une des 31 îles appartenant à l’archipel de Derawan, lequel inclut Sangalaki, Maratua et Derawan. Pendant des années, Kakaban était surélevée à cause de la pression géologique, ce qui a probablement fermé ce qui fut autrefois un lagon, créant ainsi le lac de Kakaban. « Kakaban » vient d’un mot du dialecte local qui signifie « câlin », à cause de la façon dont l’île en forme de 9 semble « étreindre » le lac au centre. Le lac de Kakaban a été déclaré réserve naturelle par le gouvernement et classé site du Patrimoine Mondial. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’écosystème du lac est très similaire à celui de la mer mais avec une différence ! L’eau de mer emprisonnée et diluée avec l’eau de pluie et les eaux souterraines ont créé un environnement unique qui a provoqué l’évolution des créatures prises au piège à l’intérieur ! Le lac a une eau chaude et saumâtre d’une profondeur de 11 à 17 mètres et est tapissée d’algues marines vertes. Quatre espèces de méduses sillonnent les eaux du lac Kakaban, mais contrairement à leurs homologues au-delà du mur de corail, les méduses du lac n’ont pas de prédateur naturel, ayant donné lieu à une évolution de ces espèces qui n’ont désormais plus besoin de leur venin pour se défendre.


Photo source : www.theclassicwanderer.com

D’autres processus évolutifs se sont aussi produits dans ce lac : la Cuboméduse, normalement l’une des créatures les plus mortelles du monde, en plus d’avoir perdu son dard, a vu sa taille se réduire de quasiment un tiers de sa taille normale. La méduse tachetée n’est désormais plus tachetée et la Cassiopeia nage à l’envers avec les tentacules vers la surface. C’est ainsi que le soleil peut éclairer ses tentacules couvertes d’algues, créant une photosynthèse, et donc, de la production de nourriture! Tandis que l’anémone blanche s’est transformée en prédateur passif de méduses. Huit espèces de poissons vivent également dans ce paradis biologique, ainsi que des concombres de mer, des éponges, des crabes, des serpents et des palourdes pourpres, oranges et jaunes. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

Les scientifiques marins et les géologues sont longtemps restés perplexes sur le phénomène de survie de la faune et de la flore dans un environnement aussi isolé, mais comme l’a éloquemment évoqué le film Jurassic Park ; « la Vie suit son cours », et l’île de Kakaban en est la preuve parfaite. « Le lac aux méduses » sur l’île de Palau en Micronésie est le seul environnement identique sur Terre, abritant 2 espèces de méduses sans dard. Faisant donc du lac de Kakaban non seulement le plus grand, mais aussi le lac saumâtre ayant le plus de diversité au monde.


Pour s’y rendre :

 L’aéroport, récemment étendu, de Kalimarau de la ville de Tanjung Redeb, dans la Régence de Berau, peut recevoir désormais, plus d’avions nationaux et internationaux. L’aéroport siège à une hauteur de 59 pieds (18 m) au-dessus du niveau de la mer. Il a une piste designée de 01/19 avec une surface en asphalte mesurant 1 850 par 30 mètres. L'aéroport dispose d'un terminal domestique de 10 462 mètres carrés, d'un terminal VIP de 505 mètres carrés, d'un terminal international de 5 700 mètres carrés et d'un terminal de fret de 592 mètres carrés.

Actuellement, 4 compagnies aériennes desservent Berau: Garuda Indonesia, Wings Air, Sriwijaya Air et Kalstar Aviation, reliant la régence avec Balikpapan, Jakarta, Surabaya, Samarinda (Kalimantan Est), Tarakan, Malinau et Nunukan à Kalimantan Nord. De Kota Kinabalu et Tawau en Malaisie, il y a des avions pour Tarakan connectés aux vols vers Berau.

Une fois à Berau, vous pouvez prendre un bateau rapide (speed boat) pour les 2 heures de trajet vers les îles de Derawan. Les speed boats ont généralement une capacité de 15 personnes assises et peuvent être loués pour vous emmener sur plusieurs îles de Derawan en une journée. Les bateaux peuvent être affrétés directement vers Kakaban mais comme il n’y a pas d’aménagements sur l’île, les routes habituelles passent par ses voisines, les îles de Sangalaki, Maratua ou Derawan.

Karaban est à environ 20 mn de Sangalaki, à 30 mn de Maratua et 45 mn de Derawan.

Désormais, Susi Air dessert aussi Tanjung Redep – Maratua – Taraka et vice versa, cependant, le vol est uniquement hebdomadaire et c’est un tout petit avion pouvant contenir 9 passagers.

 

Source photo de la bannière d'en-tête: www.theclassicwanderer.com

 

Articles liés:

1.         UN APERCU DE KALIMANTAN: LA BEAUTE EXOTIQUE DE BORNEO

2.         L’ÎLE DE SANGALAKI, LE PARADIS SOUS MARIN

3.         Maratua, la capitale de l'Indonésie tortue

4.         LE PARC NATIONAL DE TANJUNG PUTING

5.         Le Bekantan et Mangrove Conservation Park, The Place to Explorer le Bekantan Unique


Points Marquants
Adresse
-
Admission
-
L'Heure d'Ouverture
-
Plus d'Informations
-
Points Marquants
Adresse
-
Admission
-
L'Heure d'Ouverture
-
Plus d'Informations
-

Ile de Kakaban - nagez parmi des méduses sans dard


L’Indonésie est un pays fascinant dans tous les sens du terme. Riche de par sa culture, sa beauté naturelle et sa biodiversité. Maison de l'étrange, du fou et du merveilleux. Et juste quand on pensait avoir tout vu et tout fait, on se rend compte que ce n’est pas fini.

Pour une expérience exceptionnelle, pourquoi ne n’iriez-vous pas nager avec des méduses ? Oui, vous avez bien lu, des méduses, la créature marine la plus susceptible de vous piquer, vous donner des démangeaisons, et toutes sortes d’expériences déplaisantes en natation. Cependant, sur l’île de Kakaban à Kalimantan Est, on peut, non seulement nager en toute sécurité auprès de ces fascinantes créatures, mais on peut aussi les toucher. A vrai dire, l’île est l’un des deux seuls endroits où l’on trouve des méduses qui ne piquent pas.


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’île de Kakaban est un large atoll de l’Archipel de Derawan dans la régence de Berau, au large de la côte est de la province de Kalimantan Est, couvrant 774 hectares de terrain inhabité. Sa particularité est son immense lac enclavé, lequel fait environ les deux tiers de l’île. Ce lac saumâtre abrite plusieurs espèces de vies marines endémiques, comprenant des millions de méduses sans dard qui n’existent que dans un seul autre endroit de la planète; Palau en Micronésie. L'île est entourée d'un enchevêtrement de denses forêts de mangrove jusque-là où l’eau rencontre la terre. Il y a très peu de plages, la plus grande partie de la circonférence de Kakaban se terminant par un mur rocheux de falaises calcaires, certaines sections cèdent des centaines de mètres aux vagues agitées d’en dessous. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’île de Kakaban est une des 31 îles appartenant à l’archipel de Derawan, lequel inclut Sangalaki, Maratua et Derawan. Pendant des années, Kakaban était surélevée à cause de la pression géologique, ce qui a probablement fermé ce qui fut autrefois un lagon, créant ainsi le lac de Kakaban. « Kakaban » vient d’un mot du dialecte local qui signifie « câlin », à cause de la façon dont l’île en forme de 9 semble « étreindre » le lac au centre. Le lac de Kakaban a été déclaré réserve naturelle par le gouvernement et classé site du Patrimoine Mondial. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

L’écosystème du lac est très similaire à celui de la mer mais avec une différence ! L’eau de mer emprisonnée et diluée avec l’eau de pluie et les eaux souterraines ont créé un environnement unique qui a provoqué l’évolution des créatures prises au piège à l’intérieur ! Le lac a une eau chaude et saumâtre d’une profondeur de 11 à 17 mètres et est tapissée d’algues marines vertes. Quatre espèces de méduses sillonnent les eaux du lac Kakaban, mais contrairement à leurs homologues au-delà du mur de corail, les méduses du lac n’ont pas de prédateur naturel, ayant donné lieu à une évolution de ces espèces qui n’ont désormais plus besoin de leur venin pour se défendre.


Photo source : www.theclassicwanderer.com

D’autres processus évolutifs se sont aussi produits dans ce lac : la Cuboméduse, normalement l’une des créatures les plus mortelles du monde, en plus d’avoir perdu son dard, a vu sa taille se réduire de quasiment un tiers de sa taille normale. La méduse tachetée n’est désormais plus tachetée et la Cassiopeia nage à l’envers avec les tentacules vers la surface. C’est ainsi que le soleil peut éclairer ses tentacules couvertes d’algues, créant une photosynthèse, et donc, de la production de nourriture! Tandis que l’anémone blanche s’est transformée en prédateur passif de méduses. Huit espèces de poissons vivent également dans ce paradis biologique, ainsi que des concombres de mer, des éponges, des crabes, des serpents et des palourdes pourpres, oranges et jaunes. 


Photo source : www.theclassicwanderer.com

Les scientifiques marins et les géologues sont longtemps restés perplexes sur le phénomène de survie de la faune et de la flore dans un environnement aussi isolé, mais comme l’a éloquemment évoqué le film Jurassic Park ; « la Vie suit son cours », et l’île de Kakaban en est la preuve parfaite. « Le lac aux méduses » sur l’île de Palau en Micronésie est le seul environnement identique sur Terre, abritant 2 espèces de méduses sans dard. Faisant donc du lac de Kakaban non seulement le plus grand, mais aussi le lac saumâtre ayant le plus de diversité au monde.


Pour s’y rendre :

 L’aéroport, récemment étendu, de Kalimarau de la ville de Tanjung Redeb, dans la Régence de Berau, peut recevoir désormais, plus d’avions nationaux et internationaux. L’aéroport siège à une hauteur de 59 pieds (18 m) au-dessus du niveau de la mer. Il a une piste designée de 01/19 avec une surface en asphalte mesurant 1 850 par 30 mètres. L'aéroport dispose d'un terminal domestique de 10 462 mètres carrés, d'un terminal VIP de 505 mètres carrés, d'un terminal international de 5 700 mètres carrés et d'un terminal de fret de 592 mètres carrés.

Actuellement, 4 compagnies aériennes desservent Berau: Garuda Indonesia, Wings Air, Sriwijaya Air et Kalstar Aviation, reliant la régence avec Balikpapan, Jakarta, Surabaya, Samarinda (Kalimantan Est), Tarakan, Malinau et Nunukan à Kalimantan Nord. De Kota Kinabalu et Tawau en Malaisie, il y a des avions pour Tarakan connectés aux vols vers Berau.

Une fois à Berau, vous pouvez prendre un bateau rapide (speed boat) pour les 2 heures de trajet vers les îles de Derawan. Les speed boats ont généralement une capacité de 15 personnes assises et peuvent être loués pour vous emmener sur plusieurs îles de Derawan en une journée. Les bateaux peuvent être affrétés directement vers Kakaban mais comme il n’y a pas d’aménagements sur l’île, les routes habituelles passent par ses voisines, les îles de Sangalaki, Maratua ou Derawan.

Karaban est à environ 20 mn de Sangalaki, à 30 mn de Maratua et 45 mn de Derawan.

Désormais, Susi Air dessert aussi Tanjung Redep – Maratua – Taraka et vice versa, cependant, le vol est uniquement hebdomadaire et c’est un tout petit avion pouvant contenir 9 passagers.

 

Source photo de la bannière d'en-tête: www.theclassicwanderer.com

 

Articles liés:

1.         UN APERCU DE KALIMANTAN: LA BEAUTE EXOTIQUE DE BORNEO

2.         L’ÎLE DE SANGALAKI, LE PARADIS SOUS MARIN

3.         Maratua, la capitale de l'Indonésie tortue

4.         LE PARC NATIONAL DE TANJUNG PUTING

5.         Le Bekantan et Mangrove Conservation Park, The Place to Explorer le Bekantan Unique


0

D'autres Attraction

{data.preTitle}
{data.buildings} {data.star}
Nous avons fait un guide PDF de cette zone à imprimer et à prendre avec vous.
Télécharger maintenant